La vallée des Incas tire sa réputation de ses merveilleux sites archéologiques ainsi que ses magnifiques paysages. Parmi eux, se distingue l’amphithéâtre naturel de Moray. Ancien lieu de recherche agricole créé par les Incas, ce site touristique séduit du premier regard.

Voyage-au-Perou.com vous en dit plus sur ce lieu à visiter.

Un émerveillement pour les yeux

Vu de loin, on pourrait penser qu’il s’agit des vestiges d’une arène antique mais en se rapprochant de plus près, Moray dévoile sa véritable nature.

C’est en fait un lieu de culture insolite qui agrémente idéalement le paysage. Plusieurs dizaines de terrasses de culture présentées en cercles concentriques ont été creusées à flancs de collines pour former cette merveille. Chaque terrasse est spécifique.

D’un étage à l’autre et d’une rangée à une autre, différents types de végétaux ont été cultivés créant ainsi une nuance de couleurs agréable à voir, surtout lors des périodes de floraisons. Outre les plantes agricoles, des plantes exotiques y sont également cultivés. Ainsi, si on se rapproche de près, on peut constater un mélange de senteur qui agrémente davantage l’ambiance sur le site.

Un lieu de recherche agricole Inca

Le site de Moray a été créé durant le développement de l’Empire Inca. À l’origine, ce lieu servait de centre d’expérimentation agricole.

Chaque étage mesure environ 2 mètres. Les terrasses sont arrosées via des canaux d’irrigation par un bassin situé en hauteur. Grâce à l’épaisseur des murs, chaque niveau pouvait stocker la chaleur pendant la journée pour la diffuser la nuit. Avec cette méthode, les Incas obtenaient plusieurs microclimats différents sur chaque terrasse de différentes hauteurs.

Le site de Moray aurait servi de lieu de recherche pour la production agricole dans la vallée d’Urubamba et d’autres régions du Tahuantinsuyu. Les différents microclimats permettaient de connaître les rendements agricoles et d’acclimater certaines espèces végétales qui ne sont pas adaptées aux conditions climatiques des régions péruviennes.

Un agréable moment d’évasion à Moray

Le site de Moray se trouve à une cinquantaine de kilomètres de Cuzco et à quelques dizaines de kilomètres d’Urubamba. Dans ces cités, plusieurs agences proposent une visite de ce magnifique endroit.

Cela dit, ceux qui aiment le goût de l’aventure peuvent aussi se rendre eux-mêmes à Moray. Pour ce faire, il est possible de prendre un bus qui passe par Chinchero. Ensuite, il faut s’arrêter à Maras (à 7 km de Moray). De là, de nombreux taxis proposent aux visiteurs de se rendre sur le lieu de culture de Moray. Normalement, le voyage se fait en aller-retour, puisqu’il n’y a aucun moyen de transport qui stationne à Moray.

Moray est parfaitement encadré dans un paysage naturel montagnard. Le site peut être visité à n’importe quelle période de l’année. Durant les périodes de pluie (octobre-avril), il propose un cadre de verdure magnifique tandis que lors des périodes sèches, on peut contempler un paysage lunaire exceptionnel. A proximité, des ruines et des tombes sont également à découvrir.

Les meilleurs points de vue pour contempler l’ensemble du site se trouvent en hauteur. Mais en descendant au centre, on a l’impression d’être dans un vaste amphithéâtre antique. A découvrir absolument lors de votre visite de la vallée sacrée.