Le Pérou est actuellement un pays en pleine croissance économique. Il recèle d’innombrables opportunités dans tous les secteurs d’activités, du tourisme au secteur minier en passant par l’import-export.

Pour ceux qui désirent y faire un stage, mais qui ne savent pas comment s’y prendre, voici quelques conseils pratiques qui vont vous permettre de trouver des opportunités dans ce merveilleux pays.

La règlementation des stages au Pérou

Qu’il s’agisse d’un stage non rémunéré, d’un stage rémunéré ou tout simplement d’une mission humanitaire au Pérou, la législation oblige dans tous les cas à souscrire à une assurance afin de se protéger des éventuels risques pendant le séjour. Si pendant le séjour au Pérou, l’employeur modifie les conditions de stage (prolongement, changement de contrat, etc.), il est alors nécessaire d’être déclaré en tant que travailleur. Pour ce faire, il faut s’adresser à la « Dirección General de Migraciones » situé dans le quartier de Breña à Lima.

Retrouvez l'esprit INCA dans nos sacs à dos 

Inscrivez-vous et bénéficiez de 20% de réduction sur votre commande !

Lancement imminent !

Le visa pour faire un stage au Pérou

Pour suivre un stage non payé ou faiblement rémunéré au Pérou, il n’est pas nécessaire d’avoir un visa spécifique. À Paris, le Consulat général du Pérou peut vous suggérer de partir dans ce pays en tant que simple touriste. Toutefois, le séjour ne doit pas dépasser 6 mois.

Un visa d’étudiant valable pour une année peut également être délivré sur place s’il s’agit d’un stage non rémunéré accompagné du versement d’une indéminité, mais pas de salaire.

L'hébergement

Pour l’hébergement, il existe différents types d’appartements pour une seule personne. Le loyer mensuel dans ce cas est d’environ 260 euros (1 000 Soles). La colocation s’avère aussi être une excellente solution pour économiser. En même temps, il est possible d’améliorer ses capacités linguistiques au contact des autres locataires.

La maîtrise de l’espagnol est essentielle dans ce pays. De ce fait, il est préférable d’avoir certaines notions en espagnol avant de partir au Pérou. Cela dit, plusieurs établissements proposent aussi des cours d’espagnol sur place. Par ailleurs, le stage constitue déjà une opportunité pour apprendre ou parfaire cette langue.

Néanmoins, un certain niveau d’étude et d’expérience pourrait être requis selon le secteur d’activité choisi pour effectuer le stage.

Comment trouver un stage au Pérou ?

La candidature directe

La première chose à faire est bien sûr de contacter directement des entreprises françaises qui possèdent des filiales au Pérou ou répondre à des offres de stages qui se trouvent sur Internet. Vous devrez avoir un CV et une lettre de motivation en espagnol.

La candidature à distance est difficile mais peut fonctionner avec de la volonté et un bon ciblage des entreprises qui vous intéressent et qui se trouvent dans votre domaine de compétence.

Les agences spécialisées

De nombreux sites en ligne proposent actuellement des packs incluant le coaching dans la rédaction de CV et l’entretien, l’aide aux préparatifs du voyage (assurance, visa, billet d’avion…), ou encore l’assistance continue tout au long du stage. D’autres offres intègrent même des services spécifiques comme l’accueil à l’aéroport, la réservation de logement à distance…

Pour s’inscrire à un stage, il faut choisir un site spécialisé en la matière et y envoyer un CV. À noter que le processus de sélection et de recrutement peut prendre des semaines voire des mois.

Le bouche à oreille et les expatriés

Pour trouver les opportunités de stages adaptées à ses compétences, on peut aussi consulter les journaux péruviens ou se fier au bouches à oreille. Vous pouvez par exemple contacter des expatriés qui travaillent dans des entreprises françaises situées au Pérou (Lima dans la plupart des cas).

Il faut rappeler que l'inscription à un stage doit être gratuit et les frais d’agences ne doivent êtres facturés qu’au moment où on accepte les conditions proposées par l’entreprise d’accueil.