Les rayures de la montagne des 7 couleurs (ou Vinincunca) sont une véritable merveille de la nature.

La vision féerique de ce site touristique haut en couleurs vous a toujours fait rêver ?

Suivez notre guide pour connaître l’essentiel avant de franchir le cap.

La montagne des 7 couleurs, qu’est-ce que c’est ?

Si son nom nous laisse rêveur, et serait à s’y méprendre le titre d’un film d’Hayao Miyazaki, ce lieu est pourtant bien réel.

Celle que l’on appelle la Vinincunca, Rainbow Mountain ou Montaña de los Siete Colores, se niche dans la région péruvienne du Cuzco. Culminant à 5200 mètres d’altitude au cœur de la cordillère des Andes, la montagne arc-en-ciel n’a attiré ses premiers visiteurs qu’à partir de 2016. Depuis, elle figure au programme de nombreuses agences.

Seuls les plus téméraires se lanceront dans cette belle randonnée de six heures, à pieds ou à cheval. À l’arrivée, le panorama est époustouflant, mais il se mérite !

L’aquarelle qui la constitue est un phénomène totalement naturel mais rare. Fruit de millions d’années d’accumulation de sédiments, chaque couleur est due à un élément chimique : l’oxyde de fer pour le rouge, le sulfate de cuivre pour le vert, le soufre pour le jaune, créant également des nuances de rose, violet, doré, brun… pour une superbe fresque à l’échelle d’une montagne.

Pour découvrir le Pérou autrement, la montagne des 7 couleurs sera la destination idéale et incontournable de votre voyage. Un bijou encore préservé que seuls quelques privilégiés ont eu la chance de découvrir. Pour en faire partie, voici les informations à connaître pour bien préparer votre visite.

Pourquoi la visiter ?

Pour le décor

La richesse géologique de cette montagne est une curiosité scientifique à la beauté incontestable. Ses flancs et ses sommets n’ont dévoilé leurs mystères qu’à la suite d’une grande fonte des neiges.

Fouler du pied cet environnement hors du commun, c’est marcher sur des millions d’années d’évolution terrestre.

paysage pérou
La montagne des 7 couleurs sous un ciel nuageux

Pour le folklore

Les Quechuas, habitants peuplant ces lieux, sont les descendants des Incas et d’une culture extrêmement riche. Ils vivent de l’élevage des lamas, des chevaux et des alpagas dans un mode de vie ancestral.

Aller à leur rencontre sera assurément enrichissant. De plus, pour la population locale, la montagne Auzangate est un lieu de culte sacrée. La tradition veut qu’elle soit dotée d’un esprit, auquel des offrandes sont faites.

Pour un tourisme solidaire

Hors des sentiers battus, ce site touristique est encore relativement méconnu. Aller sur cette montagne permet de désengorger les sites saturés de touristes tel que le Machu Picchu.

Gardée et préservée par des bergers locaux, la montagne génère des revenus qui bénéficient directement à l’activité locale et à la qualité de vie de ses habitants.

Visiter la montagne des 7 couleurs, c’est partir pour une escapade magique, en immersion dans la richesse naturelle et culturelle de ce lieu atypique.

Comment s’y rendre ?

Pour se rendre à la montagne, plusieurs options s’offrent à vous.

La première étape est de se rendre à Cuzco, ancienne capitale de l’Empire Inca à 3400 mètres d’altitude.

En agence

Si vous optez pour l’une des agences de Cuzco, vous bénéficierez d’une formule tout-compris, de sécurité et de facilités de transports. Une excursion de 1 ou 2 jours vous sera proposée.

Avec un départ à 3h du matin, vous serez rentrés au soir. L’avantage principal est de profiter des conseils d’un guide local, pour vous accompagner dans l’ascension avec de précieuses explications.

En autonomie

Il est tout à fait possible de partir seul. Plus aventureuse, la visite sans agence vous permettra d’arriver au sommet les premiers, avant l’arrivée des bus touristiques, ou alors après leur départ.

trek sur la montagne Vinincunca
Une randonnée sur la Rainbow Mountain (Pérou)

Pour cela, prenez un bus de Cuzco à Checacupe, puis un collectivo ou taxi jusqu’au village de départ du trek, Ocefina.

Dans les deux cas, vous partirez pour environ 3h de marche jusqu’au sommet. Monter en selle vous sera proposé à tout moment.

Une fois arrivés, continuez sur 200 mètres pour profiter d’une magnifique vue sur la Vallée Rouge. Si vous en avez la possibilité, vous pourrez prolonger la marche pour la contempler plus amplement.

Combien ça coûte ?

Le seul moyen d’obtenir un ticket est de se rendre au pied de la montagne, au poste de contrôle de la communauté de Pampachiri.

Les touristes nationaux paieront l’entrée 5 soles contre 10 pour les étrangers.

Pour monter à dos de cheval, ce sera environ 50 soles l’aller.

Le périple avec une agence vous reviendra à 330 soles (comprenant l’entrée, les transports, des collations et un guide) contre 170 soles en autonomie (comprenant le voyage, les collations, l’entrée, le cheval).

Comment se préparer ?

La haute altitude pouvant générer le mal des montagnes, ce trek est considéré comme difficile et ne convient donc pas à tous.

Il est conseillé de s’acclimater durant un jour à Cuzco avant l’ascension, qui n’est pas particulièrement rude mais nécessite une bonne condition physique.

N’oubliez pas les essentiels : quelques litres d’eau, des vivres, une crème solaire, un chapeau, de bonnes chaussures de randonnées, un imperméable, des gants, des vêtements chauds et bien sûr, votre appareil photo !

Quand la visiter ?

Montagne 7 couleurs au pérou
La beauté du paysage.

La saison sèche, d’avril à septembre, est la période la plus recommandée pour en profiter. Août étant le point culminant, mais aussi le plus fréquenté.

Gare à la désillusion ! Si les photos chatoyantes abreuvent sur les réseaux sociaux, il faut savoir que la météo a un grand rôle à jouer.

Plus le ciel sera dégagé et ensoleillé, plus les couleurs seront vibrantes. C’est pourquoi la saison des pluies n’est pas idéale, afin d’éviter un ciel couvert qui atténuerait la magie du spectacle.

Que faire après ?

La région de Cuzco est dotée d’un patrimoine culturel et naturel exceptionnel. Profitez-en pour visiter les ruines incas de Sacsayhuaman ou Tambomachay.

D’autres randonnées à couper le souffle (comme par exemple le chemin de l’inca) vous attendent, notamment dans la Vallée Sacrée.

La région regorge de merveilles plus ou moins explorées, à absolument découvrir !